Vous êtes ici

Équipe de recherche

 

 



Francine de Montigny, Ph.D. (sciences infirmières) est la responsable scientifique de l'équipe. Chercheure boursière sénior du FRSQ, elle est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles. Au sein de l’équipe, ses travaux portent sur les enjeux de la procréation, telles l’expérience d’un décès périnatal et l’infertilité, ainsi qu’au développement et l’évaluation de pratiques novatrices.

 

 



Isabel Coté, Ph.D. (travail social) a une expertise au plan de la parentalité dans différentes configurations familiales. Elle a ainsi conduit de nombreux travaux auprès des pères gais et leurs enfants de même que sur l’implication des hommes dans la concrétisation de projets parentaux en tant que donneurs de sperme. Elle a développé une méthodologie d’inclusion des enfants dans la recherche, soit la cartographie familiale, qui est un atout pour l’équipe. De plus, son apport aux projets portant sur l’infertilité masculine contribuera à enrichir les pratiques auprès des hommes.

 

 



Diane Dubeau, Ph. D. (psychologie et psychoéducation) est reconnue internationalement dans les domaines du développement et de l’évaluation de programmes auprès des pères. Elle s’intéresse particulièrement aux trajectoires paternelles d’utilisation des services à la suite d’une séparation conjugale.

 

 

 



Christine Gervais, Ph.D. (sciences infirmières) dirigera plusieurs études qui définiront des trajectoires de développement saines pour les enfants, en examinant les effets de l’engagement paternel sur leur développement, et les facteurs de protection qui rendent compte de phénomènes de résilience en contexte d’immigration ou de troubles de santé mentale paternelle.

 

 

 



Chantal Verdon, Ph.D. (sciences infirmières) a une solide expertise clinique et de recherche auprès de familles ayant vécu un décès périnatal ainsi qu’en formation clinique. Elle dirige un projet portant sur le vécu des familles immigrantes et apportera une expertise au niveau du développement et de l’implantation de formations, et de la création d’outils de transfert des connaissances.

 

 



Assumpta Ndengeyingoma, Ph.D. (sciences infirmières) a aussi un bagage de recherche qualitative auprès des enfants immigrants qui sera mis à profit dans plusieurs études qu’elle réalisera notamment avec Mme Gervais, en s’intéressant aux relations au sein de la fratrie.

 

 

 

 

Les membres de l'équipe de l'Université Laval



Tamarha Pierce, Ph.D. (psychologie) contribue grâce à son expertise en psychologie sociale, méthodes de recherche et analyses quantitatives complexes (devis longitudinaux, modèles multiniveaux/mixtes). Ses travaux porteront sur la parentalité des couples hétérosexuels (immigrants, militaires ou séparés), abordant les rôles de genre, les attitudes et croyances et les dynamiques coparentale et conjugale.

 

 

 



Geneviève Roch, Ph.D. (sciences infirmières) possède une expertise reconnue en organisation des services de santé et des services sociaux. Elle apporte des projets novateurs portant sur l’évaluation des services périnataux offerts aux parents, tels les relevailles et les cours prénataux, en collaboration avec mesdames de Montigny et Pierce.

 

Les membres de l'équipe de l'Université McGill



Deborah Da Costa, Ph.D. (Faculté de médecine), contribue par son expertise sur la dépression paternelle et participera aux études portant sur l’anxiété paternelle et le décès périnatal. Son sens de l’innovation en I-Santé sera un atout pour l’équipe. D’ailleurs, le site HealthyDads.ca, préparant les futurs pères à la paternité en optimisant leur santé mentale et conçu en étroite collaboration avec Mmes Zelkowitcz, Feeley et de Montigny, sera évalué sur le plan de son utilité et de son acceptabilité.

 



Phyllis Zelkowitz, Ph.D. (Département de psychiatrie et directrice de recherche à l’Institut de la psychiatrie familiale et communautaire de l’hôpital Juif de Montréal) est une chef de file internationalement reconnue dans le domaine de la santé mentale périnatale, notamment sur les causes de l’infertilité masculine. Elle examinera avec Mmes Coté et deMontigny les trajectoires de santé mentale de ces hommes, de même que les trajectoires de services et les pratiques à leur égard, et s’impliquera dans les travaux sur le deuil.

Nancy Feeley, Ph.D. (Ingram Nursing School) dirige un programme de recherche visant à comprendre l’adaptation des parents dont l’enfant séjourne à l’unité de soins intensifs néonataux. Reconnue comme une sommité internationale dans son domaine, elle est l’un des rares chercheurs s’intéressant aux pères dans un contexte de naissance prématurée, thème dont elle portera la responsabilité.