Vous êtes ici

Collaborateurs

Marie-Ève Clément, UQO

Marie-Ève ClémentMarie-Ève Clément est professeure titulaire au Département de psychoéducation et de psychologie de l'Université du Québec en Outaouais (UQO). Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la violence faite aux enfants, elle est détentrice d'une maîtrise en psychoéducation (UQO) et d'un doctorat en psychologie communautaire (Université du Québec à Montréal).

Mme Clément s’intéresse à l'épidémiologie sociale de la maltraitance et de la violence à l'endroit des enfants et plus particulièrement à la violence psychologique et à la violence physique, tant dans ses formes mineures (punition corporelle) que sévères (abus physique) ainsi qu’aux cognitions parentales. Elle a codirigé les quatre enquêtes provinciales sur la violence familiale envers les enfants en 1999, 2004, 2012 et 2018 avec l'Institut de la statistique du Québec, ainsi que l'enquête sur la polyvictimisation chez les jeunes enfants et les adolescents du Québec. Mme Clément a également codirigé en 2019 le collectif La violence à l'égard des enfants en milieu familial paru aux éditions CEC. Elle s’intéresse aussi à l’implantation et à l’évaluation des programmes de prévention et d'intervention auprès des familles en situation de vulnérabilité psychosociale. Elle a notamment contribué à l’évaluation des centres de pédiatrie sociale en communauté, des programmes en négligence et du programme Triple P récemment implanté au Québec.

Pour communiquer avec Mme Clément : marie-eve.clement@uqo.ca


Annie Devault, UQO

Annie Devault.Annie Devault, Ph.D., est professeure au Département de travail social à l’Université du Québec en Outaouais.

Possédant une vaste expertise dans le domaine de l’intervention auprès des familles vulnérables, et particulièrement des pères, Annie Devault détient un doctorat en psychologie communautaire. Au début de sa carrière, elle s’est intéressée aux pères et aux mères en situation de monoparentalité, leurs préoccupations et le soutien social qu’ils reçoivent et a depuis pris part à divers projets de recherche d’envergure, dont une recension des services offerts aux pères au Canada et plusieurs études portant sur la paternité et la coparentalité dans les familles vulnérables. Elle s’est aussi jointe à des groupes de recherche comme l’organisme Father Involvement Reserch Alliance (FIRA), le Groupe de recherche sur la victimisation des enfants (GRAVE) et le CÉRIF depuis 20XX, ce qui appuie l’innovation et la promotion de ses travaux, tant auprès de la communauté universitaire que praticienne. Elle travaille aussi en étroite collaboration avec des intervenants de divers milieux. Enfin, formée à la méditation de pleine conscience par le Ottawa Mindfulness Clinic, depuis 2012 elle intègre des notions de pleine conscience dans ses enseignements aux étudiants du baccalauréat en travail social. En 2015, elle a développé une formation de 8 semaines portant sur la méditation destinée aux enfants intitulée « Les Ateliers du Dre Zen » qu’elle offre aux enfants du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau depuis 4 ans.

Pour communiquer avec Mme Devault : annie.devault@uqo.ca


Roseline Galipeau, UQO

Roseline GalipeauRoseline Galipeau, Ph.D., est professeure en sciences infirmières à l'UQO 

Experte en périnatalité, particulièrement l'allaitement, Mme Galipeau est également consultante en lactation, une pratique professionnelle basée sur des résultats probants qui lui permettent de prévenir et diminuer l’insuffisance lactée. Son doctorat visait d’ailleurs à comprendre la perception d’insuffisance lactée afin d’être à même de soutenir les familles qui choisissent d’allaiter. Ses projets de recherche actuels sont en continuité avec ses études doctorales, puisqu’elle tente de discerner s’il y a une homologation entre la perception et la réalité de l’insuffisance lactée.

Son objectif est de développer une méthode d’intervention, de promotion, de prévention et de soutien par rapport à la perception d’insuffisance lactée. « Ultimement, au niveau académique, l’allaitement devrait être un sujet abordé plus en profondeur, tout comme la périnatalité, et nos connaissances professionnelles devraient être augmentées », pense la professeure. Pour y parvenir, Roseline veut explorer les différents facteurs qui peuvent contrecarrer les projets des familles qui font le choix de l’allaitement.

Pour communiquer avec Mme Galipeau: roseline.galipeau@uqo.ca


Sophie Gilbert, UQAM

Sophie Gilbert.Sophie Gilbert, Ph.D., est professeure agrégée au Département de psychologie de l'UQÀM, directrice du Groupe de recherche sur l'inscription sociale et identitaire des jeunes adultes (GRIJA) et chercheure membre de l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) et du Réseau québécois en études féministes (RéQEF). Elle est également psychologue clinicienne au Centre professionnel de psychologie Rive-Sud et rédactrice en chef de la revue Filigrane.

Spécialisée en recherches qualitatives, elle développe principalement des recherches collaboratives avec les organismes communautaires. Elle travaille auprès des populations marginalisées, en situations de précarité, que ce soit au Québec ou dans les Caraïbes. Elle s’intéresse de plus près à la réalité des femmes et des jeunes parents en situation de précarité, et à l’intervention menée auprès de ceux-ci.

Pour communiquer avec Mme Gilbert : gilbert.sophie@uqam.ca


Assumpta Ndengeyingoma, UQO

Assumpta Ndengeyingoma, Inf., Ph.D. psychologie, est professeure au Département des sciences infirmières de l’Université du Québec en Outaouais et professeure associée de l’Université McGill, Département de médecine de famille. Elle est également chercheure régulière au Groupe interdisciplinaire de recherche en sciences de la santé et milieux favorables, à l’Institut universitaire en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme et au Centre des services de santé sociaux de l’Outaouais.

Les recherches de Mme Ndengeyingoma touchent la prévention des problèmes de santé chez les personnes à risque. Elle s’intéresse spécifiquement aux enjeux liés à l’autogestion de la santé ou de problèmes de santé en tenant compte de l’ensemble des réalités contextuelles auxquelles cette autogestion s’applique.

Au sein du CÉRIF, elle s’intéresse aux déterminants psychosociaux qui influencent la santé des jeunes immigrants, car en plus de vivre les vulnérabilités associées à leur âge en tant que jeunes, ils sont aussi exposés à d’autres déterminants familiaux et sociaux pouvant avoir des impacts majeurs sur leur santé physique et mentale.

Pour communiquer avec Mme Ndengeyingoma : assumpta.ndengeyingoma@uqo.ca


Pierre Pariseau-Legault, UQO

Pierre Pariseau-LegaultPierre Pariseau-Legault, Ph.D., LL.M., est professeur au Département de sciences infirmières à l'Université du Québec en Outaouais. Il est titulaire d'une maîtrise en droit et politiques de la santé (Université de Sherbrooke), d’un doctorat en sciences infirmières (Université d’Ottawa) et d’une certification professionnelle en soins infirmiers médico-légaux (Université de Californie, Riverside).

Les activités d’enseignement de M. Pariseau-Legault concernent les dimensions éthiques et juridiques de la pratique infirmière, la santé mentale et l’intervention en situation de crise. Ses intérêts de recherche ciblent les interactions entre les domaines du droit et de la psychiatrie, plus précisément l'étude des processus d'exclusion sociale. Ses travaux de recherche explorent les espaces marginaux dans lesquels évoluent les personnes dites “vulnérables”, ainsi que la manière dont différentes normes (juridiques, professionnelles, sociales) contribuent à la légitimation des interventions de santé.

M. Pariseau-Legault contribue aux recherches du CÉRIF en tant que collaborateur, et a co-rédigé, avec Francine de Montigny et Christine Gervais, le chapitre intitulé « D’abord ne pas nuire : Vers une approche éthique de l’intervention auprès des parents aux prises avec une problématique de santé mentale »

Pour communiquer avec M. Pariseau-Legault : pierre.pariseau-legault@uqo.ca


Geneviève Piché, UQO

Geneviève Piché.Geneviève Piché, Ph.D. Psychologie, psychoéducatrice, est professeure agrégée au Département de psychoeducation et de psychologie à l’Université du Québec en Outaouais. Elle est également chercheure régulière au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF) du CIUSSS de la Capitale-Nationale, ainsi qu’au Réseau de recherche en santé des populations du Québec. Elle est co-responsable (avec Aude Villatte) du dossier Intervenir auprès des proches, sur le réseau Qualaxia, ainsi que du Laboratoire de recherche et d'actions pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale et leurs proches.

Ses travaux de recherche portent principalement sur les enfants et les familles vivant avec un parent ayant un trouble mental. Geneviève s’intéresse à leur vécu en tant que jeune proche aidant ainsi qu’aux défis qu’ils rencontrent, entre autres dans l’accès aux services. Ses travaux visent également à mieux comprendre les mécanismes et caractéristiques psychosociales permettant d’expliquer le risque pour ces enfants de développer un trouble de santé mentale, notamment les particularités du contexte familial (la relation parent-enfant). De plus, elle travaille depuis quelques années au développement et à l’implantation de modalités d’interventions préventives pour ces enfants et familles, dans le but de favoriser leur résilience et leur bien-être (ex., FAMILLE+).

Pour communiquer avec Mme Piché: genevieve.piche@uqo.ca


Nicole Reeves, CHUM

Nicole Reeves.Nicole Reeves, Ph.D. Psychologie, est chercheure professionnelle de la santé au Centre de recherche du CHUM, psychologue clinicienne au Centre des Naissances du CHUM, chargée de cours au Département de psychologie de l'UQAM et responsable de formation clinique au Département de psychologie de l'Université de Montréal. Elle est également membre du Laboratoire de psychopathologie et processus de santé (LPPS) de l’Institut de psychologie, Université Paris Descartes, Sorbonne (Paris) et possède une pratique privée à Montréal.

Les intérêts de recherche de Mme Reeves portent sur l'anxiété spécifique à la grossesse, les troubles psychologiques périnataux au niveau notamment de la prévention, l'évaluation et le traitement ainsi que les facteurs de vulnérabilité ou de protection ainsi que les attentes par rapport aux soignants.

Pour communiquer avec Mme Reeves : nicole.reeves.chum@ssss.gouv.qc.ca


Collaborateurs internationaux


Lucila Castanheira Nascimento, USP, Ribeiroa Preto (Brésil)

Lucila Castenheira Nascimento, Ph.D., est professeure associée à l’Université de São Paulo, à l’École des soins de Ribeirão Preto.

Mme Castenheira Nascimento est spécialisée dans le domaine des soins, plus précisément les soins pédiatriques et les thèmes suivants : soins pédiatriques, soins à la famille, la santé de l’enfant, de l’adolescent et de la famille. Elle détient un diplôme en soins infirmiers avec qualification en santé publique de l’Université de São Paulo ainsi qu’une maîtrise en soins en santé publique de l’École des soins de Ribeirão Preto de l’Université de São Paulo. Elle a réalisé son doctorat à l’Université de Victoria au Canada et son postdoctorat à la Faculté de soins de l’Université de l’Alberta. Ce dernier diplôme était dans le domaine des soins pédiatriques, avec une concentration portant sur les enfants atteints de maladies chroniques et leurs familles.

Pour communiquer avec Mme Castanheira : lucila@eerp.uspr.br


Delphine Rambeaud-Collin, Université de Toulouse-le-Mirail (France)

Delphine Rambeaud Coulon est psychologue clinicienne doctorante en psychologie clinique et psychopathologie aux laboratoires LCPI et INSERM et détient un doctorat en psychologie clinique. Ses travaux portent sur la filiation et les représentations des adultes de leur naissance suite à une Procréation médicalement assistée (PMA).

Pour communiquer avec Mme Rambeaud-Collin : 


Rachel Ferrerre, Université Paris Descartes (France)

Psychologue clinicienne au Centre Hospitalier de Martinique et coordonnatrice de la Cellule de Recherche et d'Enseignement en Psychologie (CREPSY), Madame Ferrere est responsable de la première étude nationale sur l’impact psychologique des cancers associés à la grossesse (Etude ECHOCALG). Elle est docteure en psychologie rattachée au Laboratoire de psychopathologie et processus de santé, à l'Institut de psychologie de l'Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité. 

Pour communiquer avec Madame Ferrere: ferrererachel@hotmail.com


Denis Mellier, Université de Franche-Comté (France)

Denis Mellier est professeur de psychologie clinique et psychopathologie au Département de psychologie à l’Université de Franche-Comté (France). Ses intérêts de recherche et d'enseignement sont la petite enfance et la parentalité, la famille, le groupe et l’institution, le corps et la psychopathologie des liens, les relations précoces, archaïques ou primitives, ainsi que la symbolisation primaire.

Pour communiquer avec M. Mellier : denis.mellier@univ-fcomte.fr


Mara Régina Santos da Silva, Université de Rio Grande do Sul (Brésil)

Mara Régina Santos da Silva détient un doctorat en sciences infirmières. Elle est actuellement professeure dans ce domaine à l’Université fédérale de Rio Grande (FURG). Elle est également coordonnatrice du Groupe d’études et de recherche sur la famille, les soins infirmiers et la santé (GEPEFES) à la FURG.

Pour communiquer avec Mme Santos da Silva : marare@brturbo.com.br


Deborah Copeland

Texte à venir